Franco Collenberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Franco Collenberg

Message par bora-bora le Jeu 10 Juil - 14:39

Bonne chance à toi pour la suite. Tu es un gars vraiment bien. Petite interview parue dans la Liberté du jour. J'aime beaucoup le passage sur Loeffel...


Franco Collenberg • A seulement 28 ans et malgré un contrat encore valable avec Rapperswil, l’ancien défenseur de Gottéron (2008-2012) a décidé de tirer sa révérence. Sans regret. Interview.


François Rossier


Stop! A 28 ans et malgré un contrat encore valable une année avec Rapperswil-Jona, Franco Collenberg a décidé de mettre un terme à sa carrière de hockeyeur professionnel. Un choix surprenant pour un défenseur qui arrivait dans la force de l’âge. L’ancien Dragon, qui avait patiné quatre ans à Saint-Léonard entre 2008 et 2012, explique avoir écouté son cœur avant de prendre sa décision. Sans regret, assure-t-il. Le sport-business et ses dérives n’étaient visiblement plus compatibles avec les valeurs d’un homme entier et généreux qui a toujours accordé énormément d’importance aux relations humaines et aux échanges. Entretien.

- Franco Collenberg, 28 ans, n’est-ce pas un peu jeune pour prendre sa retraite?

Oui, peut-être… (rires). Il n’y pas de raison particulière pour expliquer ma décision, si ce n’est que ma situation a évolué. J’avais signé un contrat avec Rapperswil lorsque Harry Rogenmoser était encore entraîneur. Nous avions une excellente relation. A mon arrivée, il m’avait dit: «Colli, tu es le soleil! Amène ton énergie sur la glace, n’hésite pas à attaquer et tant pis si tu commets quelques erreurs.» Je me sentais compris, et en confiance sur la glace. C’est important. Dans ces moments-là, tu es prêt à mourir pour ton entraîneur.

- Ce n’était plus le cas avec Anders Eldebrink, son successeur…

Eldebrink avait d’autres idées. On perdait beaucoup de matches et rien ne bougeait. A un moment donné, je lui ai dit ce que je pensais. Cela ne s’est pas bien passé (il a été suspendu par son club, ndlr). On m’a envoyé à Berne. Mon contrat était encore valable une année, mais on a décidé de suivre des chemins différents.

- Pourquoi n’avez-vous pas cherché un autre club. A 28 ans, en Suisse, un défenseur retrouve facilement du travail, non?

J’ai tâté le terrain avec Davos. Lugano était intéressé, mais désormais j’ai une famille avec deux enfants (Carlo 2 ans et Giovanna 8 mois, ndlr), on est établi à Sargans et on y vit bien. J’ai senti que c’était le bon moment de découvrir le monde à côté du hockey.

- La saison s’est terminée il y a trois mois. Comment vous sentez-vous?

Je vis bien sans hockey. Je vais régulièrement courir en montagne. Je viens de disputer le marathon de Zermatt. Je n’ai pas vraiment le gabarit (185 cm, 91 kg, ndlr) pour ce genre de course, mais j’ai pris beaucoup de plaisir. Le sport reste quelque chose de magnifique.

- Quels souvenirs gardez-vous de votre carrière? Le titre de champion de Suisse avec Berne en 2013?

C’était évidemment un beau moment, mais je n’ai jamais couru après le succès. Le hockey est un business, mais il ne faut pas oublier l’être humain. Quand tu engages quelqu’un, cela signifie que tu crois en lui, que tu vas le soutenir, dans les moments difficiles aussi. J’ai de la peine à comprendre par exemple comment on peut envoyer un Loeffel à Genève au milieu de la nuit. Je défends d’autres valeurs basées sur les relations et les émotions.

- Vous parlez d’émotions, elles ont été fortes lors de votre passage à Fribourg où vous avez été l’un des chouchous des supporters. Que vous reste-t-il de votre aventure à Gottéron?

Ces quatre années vont rester gravées dans mon cœur. Il est difficile de choisir un moment particulier. J’ai aimé mes visites aux Buissonnets, où j’essayais d’aller une fois par semaine, j’ai apprécié mes balades dans la vallée du Gottéron et j’ai adoré les nombreuses rencontres que j’ai faites ou les enfants qui venaient chanter à ma porte en Basse-Ville, Il y avait un vrai côté familial. J’ai beaucoup donné et j’ai aussi beaucoup reçu.

- En regardant votre carrière, de vos débuts à Davos et Coire jusqu’à la saison dernière à Rapperswil, nourrissez-vous des regrets?

Vous connaissez Edith Piaf? Bien sûr! Vous connaissez donc sa chanson: (Il se met à fredonner) Non rien de rien, non je ne regrette rien! Quand tu prends une décision avec le cœur, tu ne peux jamais la regretter.

- Comment imaginez-vous vos prochaines années?

Je vais prochainement commencer un travail social comme responsable d’un local pour les jeunes à Glaris. L’an prochain, nous réaliserons un rêve de notre famille en allant passer l’été à l’alpage pour fabriquer du fromage, ensuite je me suis inscrit à la Haute école pédagogique de Zurich afin de devenir maître d’école!

- Vous avez donc définitivement tourné la page du hockey. On ne vous reverra plus jamais sur des patins?

Il ne faut jamais dire jamais, mais je ne vais plus jouer avec une équipe. J’aime bien patiner. J’irai jouer de temps en temps avec mon fils Carlo et j’enfilerai sûrement mon équipement pour le match de gala de Marc Abplanalp à Gottéron (rires)!
avatar
bora-bora
Amateur
Amateur

Messages : 1393
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par Liolio le Jeu 10 Juil - 15:55

On sait maintenant pourquoi Rappi perdait.

Plus sérieusement, il va se faire des amis avec ce genre d'interview, et montrer que tout le monde du hockey ne pense pas forcément business. Après, je doute que ce genre de mentalité soit compatible avec le hockey actuel. Dans la vie de tout les jours par contre, on aurait a y gagner si davantage de gens avaient sa vision.

Bon vent à lui !

Liolio
NLA player
NLA player

Messages : 3441
Date d'inscription : 19/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par dede le Sam 12 Juil - 11:41

Le sport business est aux antipodes du social, en 2014, tu entres dans le moule, tu performes, tu fais ce qu'on te dis, ou sinon, ton salaire astronomique ira a quelqu'un d'autre...

pendant trop longtemps des chouchous surpayés on pu faire monter les enchères salariales avec des salaires bétons sous couvert de l'esprit de clocher de clubs comme fribourg...ce temps est révolu et pour ma part, je trouve ca très bien! Perso voir des augmentations des abos pour payer des starlettes 500'000 balles par an pendant 5 ans pour qu'ils se reveillent 6 mois avant la fin du contrat, j'appelle ca du foutage de gueule! Autant les transferer du jour au lendemain...ce sont des "stars", des modèles pour notre jeunesse, un "coup de mou" ne devrait pas durer une saison entière...un bon électrochoc (1) tribunes, 2) baisse de salaire, 3) transfert immédiat) prouvera a ces starlettes que rien n'est acquis d'avance

Des joueurs comme Collenberg étaient dominant lors de la résurection de fribourg et ont succombé a l'appel des sirènes des $$$ d'autres clubs pour finalement retomber dans des lignes secondaires comme d'autres l'ont fait avant...dommage pour eux mais il n'ont pas forcément livré la marchandise qu'on espérait d'eux!

Faire du chouchoutages et du social, ca marche en coupe de la glane ou en ligues régionales, pas en ligue nationale...
avatar
dede
Piccolo
Piccolo

Messages : 67
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par hs16 le Sam 12 Juil - 16:08

un bon électrochoc (1) tribunes, 2) baisse de salaire, 3) transfert immédiat) prouvera a ces starlettes que rien n'est acquis d'avance

Je te rejoins qu'en partie.

Certes ça donnerait de bonnes leçons à des joueurs trop payés pour le service rendu. Cela dit ça ne va dans l'intérêt d'aucun club de mettre dans les tribunes ses "stars" pour les remplacer par des joueurs avec fatalement moins de potentiel. Ton seul intérêt c'est que le joueur performe à la hauteur des espérances que tu as mis dans son contrat, et pour ça il faut le faire jouer.

Baisser son salaire? Je ne sais pas si ces clauses existent dans les contrats signés par les hockeyeurs, mais j'en doute. Et surtout sur quel critère te bases-tu? Aux points?

J'estime qu'un transfert aussi brutal soit-il est plus élégant que de mettre un joueur à gros potentiel dans les tribunes ou de toucher à ses conditions sociales. Si ça ne tourne pas, autant laisser le joueur s'essayer à un autre environnement, tout le monde y sera gagnant.

Si on prend un exemple concret: Monnet soit on lui trouve une place où il peut performer à sa juste valeur, soit on l'échange contre un joueur plus facile à intégrer dans l'effectif. Je ne vois aucun intérêt à le garder et ne pas l'aligner pour lui faire comprendre qu'il ne joue pas à son niveau et le remplacer par un Brugger, je préfèrerais largement le voir marquer à Lausanne et qu'on ait une monnaie d'échange valable. Finalement c'est la même réflexion qui a été faite pour Loeffel, avec le win-win que l'on connaît.

A ce titre là je suis un peu déçu du peu de mouvement estival de Gotteron. Je m'attendais à plus d'échange pour redynamiser le groupe, on a peut être essayé mais pas eu d'offre suffisamment crédible pour se séparer de certains joueurs. Ou alors on a une confiance sans faille en l'effectif actuel.
avatar
hs16
International
International

Messages : 4329
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 31

https://www.youtube.com/watch?v=qrDd0ffXGiE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par Florida Panthers le Lun 14 Juil - 15:43

hs16 a écrit:
un bon électrochoc (1) tribunes, 2) baisse de salaire, 3) transfert immédiat) prouvera a ces starlettes que rien n'est acquis d'avance

Je te rejoins qu'en partie.

Certes ça donnerait de bonnes leçons à des joueurs trop payés pour le service rendu. Cela dit ça ne va dans l'intérêt d'aucun club de mettre dans les tribunes ses "stars" pour les remplacer par des joueurs avec fatalement moins de potentiel. Ton seul intérêt c'est que le joueur performe à la hauteur des espérances que tu as mis dans son contrat, et pour ça il faut le faire jouer.

Baisser son salaire? Je ne sais pas si ces clauses existent dans les contrats signés par les hockeyeurs, mais j'en doute. Et surtout sur quel critère te bases-tu? Aux points?

J'estime qu'un transfert aussi brutal soit-il est plus élégant que de mettre un joueur à gros potentiel dans les tribunes ou de toucher à ses conditions sociales. Si ça ne tourne pas, autant laisser le joueur s'essayer à un autre environnement, tout le monde y sera gagnant.

Si on prend un exemple concret: Monnet soit on lui trouve une place où il peut performer à sa juste valeur, soit on l'échange contre un joueur plus facile à intégrer dans l'effectif. Je ne vois aucun intérêt à le garder et ne pas l'aligner pour lui faire comprendre qu'il ne joue pas à son niveau et le remplacer par un Brugger, je préfèrerais largement le voir marquer à Lausanne et qu'on ait une monnaie d'échange valable. Finalement c'est la même réflexion qui a été faite pour Loeffel, avec le win-win que l'on connaît.

A ce titre là je suis un peu déçu du peu de mouvement estival de Gotteron. Je m'attendais à plus d'échange pour redynamiser le groupe, on a peut être essayé mais pas eu d'offre suffisamment crédible pour se séparer de certains joueurs. Ou alors on a une confiance sans faille en l'effectif actuel.
 
Pour moi on fait tout juste de ne quasi pas changer le groupe !
 
Un groupe qui perd sa première finale souvent fait une saison difficile derrière (on la vue avec Genève entre les 2 finales).
 
Plusieurs choses en sont la cause
1) certains ne digèrent pas bien une finale perdue et font une saison suivante en deça. C'est aussi dure de motiver des mecs pour des matchs de saisons régulières quand ceux-ci ont perdu il ya quelques mois une série de finale.
2) certains se prennent la tête et sont sure que le groupe qui à juste perdu la finale va, avec les nouveaux apports, gagner le titre.
3) L'intersaison est aussi plus courte.
 
Conz, Bykov alternent bon an, moyen an.
Monnet avait une ligne sur mesure pour lui à Zurich, maintenant il a eu 1 saison pour se familiariser à sa nouvelle équipe.
 
Changer pour changer aurait été une erreure je pense. On à deja bien fait des changements.
Le débaras de Birbaum et de Loeffel (tant ces joueurs n'amenaient plus rien de bon et ne jouaient pas du tout physique) est deja en soit un gains !
L'ajout de Kamerzin et Fritsche aussi ! (gain de points avec ce formidale blueliner qu'est Jeremy, de jeu physique surtout avec Fristsche et de caractère Kamerzin qui rosse Blum à la fin du dernier match des 1/2, plutot que de pleurer comme Birbaum quand on est eliminé).
Le remplacement de Miettienen par un autre étranger aussi (même que personnelement j'aurais pris un défenseur).
Un vrai concurent à Conz avec Nyffeler.
 
Le groupe à une année de plus, à perdu 1 demi puis 1 finale puis 1 demi chaque fois face à des équipes qui bloquait tout et jouait les contres. C'est aussi à Kossman de moins demander aux notre de faire le jeu et de plus être attentiste et prudent.
 
Mais tout cela sort du sujet Collenberg.
 
Bon vent à lui ! C'est une bonne personne mais en effet, pas adapté au réalitées du hockey business moderne.
avatar
Florida Panthers
Amateur
Amateur

Messages : 1154
Date d'inscription : 21/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par Jon le Jeu 27 Nov - 14:33

De retour au jeu du côté de Langenthal.
avatar
Jon
NLA player
NLA player

Messages : 2971
Date d'inscription : 19/01/2014
Localisation : Secteur E

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franco Collenberg

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum